Portrait d’une sportive endurcie

Bonjour les ladies,
Aujourd’hui on vous propose un article hors du commun puisque grâce au témoignage d’une sportive régulière et motivée, on vous soumets des idées de programmes sportifs, de menus diététiques et de conseils quotidiens pour vous sentir mieux dans votre corps. Le sport est aujourd’hui au coeur de toutes les convoitises pour des raisons esthétiques ou psychologiques. De nouvelles façons de prendre soin de son corps ont vu le jour, des recettes détox aux exercices fitness d’un nouveau genre, il n’y a qu’une motivation en béton qui fonctionnera.
Alors restez à l’écoute, cet article est l’occasion pour toutes de se familiariser avec le sport et de changer votre vision des choses.

On vous présente donc Philippine, 19 ans, qui a décidé de partager avec nous des astuces et menus diététiques, des conseils mais aussi quelques confidences concernant sa passion pour le sport. Nous lui avons posés de nombreuses questions, elle y a répondu de bon coeur.

19198400_1363527927029030_1129234276_n


Depuis quand tu fais du sport régulièrement?
J’ai commencé le sport durant l’été 2013 et je n’ai depuis jamais loupé une SEULE séance... Lors d’un séjour dans un hôtel à Mykonos; un ami d’enfance m’a traînée à la salle de sport après avoir perdu un pari. J’étais alors peu expérimentée et la salle était très spartiate à vrai dire. Je me suis donc dirigée vers un treadmill pour courir. Bizarrement, la fille qui refusait de pratiquer du sport et qui trouvait toujours une excuse (brushing, pluie, aucune envie de transpirer et j’en passe) a adoré. J’avais l’impression de me surpasser, de dépasser mes limites, ma fatigue et mon envie de traîner au bord de la piscine avec un cocktail. Cette première séance m’a rendue tellement fière que je m’en rappelle encore !

A quelle fréquence?
Cela dépend de mon planning, en effet durant les vacances, je peux m’entraîner tous les jours sans problèmes. En période de cours ou de travail intensif, cela se complique… Il n’est pas toujours évident d’être assidu quand on fini à 19h; la salle est alors bondée et faire sa séance relève du surhumain… Entre les gens qui transpirent et ceux qui te piquent des poids… Mon minimum « vital » est de 3 séances par semaine. J’effectue 4 séances hebdomadaires actuellement mais tout doit rester une question de plaisir. Je pense qu’aller à la salle tous les jours et se dégoûter de son entrainement est nocif, cela reste une passion et non une torture, je ne prépare aucune compétition.

Qu’est ce que cela t’apportes?
Pour ceux qui ne pratiquent aucun sport, cela peut paraître dingue mais ma salle c’est comme ma deuxième maison, je m’y sens bien, j’adore y être. Le surpassement de soi est déjà en soit un facteur qui apporte confiance en soi, satisfaction et qui crée une certaine estime de soi-même. Se dire « oui j’étais fatiguée mais je l’ai fais, je n’ai rien lâché ». Là c’est une vraie récompense. Mon sport est mon psy: il est mon défouloir en cas de stress, de colère, de déception sentimentale, de coup de blues. C’est un remède infaillible ; mais on peut aussi ajouter qu’il permet de sculpter un corps au passage ahah…C’est un moyen de s’accepter soi-même.

Quelles sont tes contraintes au quotidien?
Je ne vois pas réellement cela comme des contraintes mais plus comme un choix de mode de vie. Souvent la pratique du fitness/musculation/running réveille une prise de conscience de son bien-être personnel. On devient alors plus concernés par notre santé, cela implique de manger des aliments non transformés (le plus naturel possible). On élimine alors toute nourriture industrielle pour se recentrer sur une alimentation protéinée, naturelle et saine. Le choix du lieu de séjour de vacances dépend du fait qu’il y ai une salle ou non (pour ma part en tout cas). Evidémment, l’alcool est consommé de façon TRES raisonnable, les sorties sont maîtrisées mais cela fait partie du process et j’aime ce mode de vie! Le repos occupe une place primordiale dans la construction du muscle par exemple.

Où trouves tu ta motivation?
Une baisse de motivation peut toucher n’importe qui, nous ne sommes pas à l’abri de se dire « Pourquoi moi? Pourquoi je me donne tant de mal? Est-ce vraiment important? Mon canapé m’attend.. » Nous sommes humains après tout ; de retour d’une journée dificile au boulot qui n’aurait pas envie de se jeter sur son canapé? Ma principale source de motivation dans ce cas là est de me rappeler du chemin parcouru, d’où je viens et surtout du travail que j’ai accompli au long de toutes ces années. Les réseaux sociaux vont aussi aider, voir des « Fitmum » qui élèvent 3 enfants et qui ne lâchent rien c’est très motivant je trouve. En revanche, en cas de fatigue extrême ou de blessure, il faut savoir s’arrêter, lâcher prise et écouter son corps: dire NON. Rien ne sert de se forcer pour se blesser ensuite (je parle en connaissance de cause).

Comment te sens-tu si tu ne va pas à la salle?
Louper une séance est très dur psychologiquement parlant, je me sens nulle comme si je baissais les bras et que je laissais la vie m’aspirer, m’emporter…Je me sens dépérir comme une chaussette dans un canapé. C’est sans aucun doute la pire sensation pour moi. Voilà pourquoi je préfère une petite séance écourtée et peu intense qu’une séance gâchée.

Le sport en un mot pour toi?
Je pense utiliser 4 mots: Santé – Joie – Liberté – Dépassement de soi

Quel conseil donnerais-tu à une personne qui n’est pas sportive?
Tout d’abord, je ne pense pas que le sport soit une « obligation » sociale, à mes yeux l’important est avant tout la passion. Petite je n’avais pas de réelle passion, j’ai pratiqué beaucoup de sport : de la boxe, du cirque, de la gymnastique, de la danse, de la natation mais je ne ressentais pas cette passion. Je pense que peut importe votre passion, l’élément primordial est d’en avoir une. Mon père hait le sport par exemple; mais il s’intéresse énormément au cinéma, à l’art, aux livres. Cela en fait sa force. C’est pas parce que l’un est passionné d’art que l’autre doit l’être. Il faut se trouver soi même et rester fidèle à ses envies, le sport n’est en rien une « norme » et je comprend très bien qu’on ne veuille pas le pratiquer…


 Un petit menu « healthy »

Lundi:

Matin
L’incontournable porridge aux saveurs d’été (voir d’article)
Midi
100g d’escalope de poulet/dinde assaisonné selon vos envies avec de la cannelle, du curry ou bien de la sauce teryaki pour le côté japonisant.
Patate douce cuite au four sans MG
Brocolis/courgettes à volonté
Soir
Filet d’espadon avec un filet d’huile d’olive accompagné de ses aubergines cuites au four avec de la sauce tomate et des carrés frais 0% MG pour remplacer de la mozza/féta

Pensez à prévoir des en-cas quand vous n’êtes pas chez vous.
Pour moi, le top 3 des en-cas est un fruit (type kiwi ou pomme) avec des oléagineux (amandes) accompagné d’un fromage blanc 0% MG mélangé à du muesli. Sinon un shaker de protéines ou un yaourt aux graines de chia.

Mardi:

Matin
Omelette sucrée réalisée avec 3 blancs d’oeufs et un jaune (facultatif en cas de perte de poids), y ajouter du sacralose saveur vanille par exemple. En toppings, on peut incorporer des rondelles de bananes, des petites de chocolat (attention, sans en abuser les ladies!)
Midi
Pizza healthy (voir rubrique recette)
Soir
Avec cette chaleur quoi de mieux qu’une petite salade de gambas.
Pour cela, on prévoit de la salade (laitue, pousses d’épinards), un oeuf dur, du maïs, des tomates, du melon, un assaisonnement selon les goûts perso.

Mercredi:

Matin
Big bol de fromage blanc 0%MG accompagné de sirop d’agave (ou miel), avec des fruits de saison (fraises, framboises, cerises…) et bien sûr du muesli pour le côté gourmand. En cas de gros appétit on peut ajouter un kiwi ou une tranche de paint complet avec miel/confiture selon nos envies…
Midi
Mmmh des avocado toast avec leurs oeufs mollets ou dits « benedict ». Pour cela on utilise du pain complet de préférence, un avocat ou deux que l’on vient écraser sur le pain puis on ajoute l’oeuf mollet cuit 5 minutes à la casserole dans l’eau bouillante. Facile non? Le tout accompagné d’une salade ou de patate douce cuite au four pour les plus gros estomacs…
Soir
On profite d’un dîner en terrasse avec un beau filet de poisson (cabillaud, bar, saumon…) cuit simplement en plancha avec un filet d’huile d’olive. On accompagne le tout d’une petite poêlée de légumes méditerranéens (type congelé si on n’a pas le temps de cuisiner).

Jeudi:

Matin
Une petite envie de salé ce matin? On saute sur l’occasion pour se préparer des oeufs brouillés dignes d’un véritable « English Breakfast », on peut ajouter de la dinde ou du pain complet (Toujours, il est bien plus intéressant au niveau diététique).
Midi
On opte pour un wrap complet agrémenté de tzatziki (purée de concombre et de fromage blanc, c’est un mélange léger et frais qu’on adopte pour cet été) et de saumon fumé que l’on roule ensuite comme un roll…On peut se préparer des frites de patate douce car on les adore. Pour cela on découpe de la patate douce en fines lamelles qu’on dispose ensuite sur une grille, on huile très légèrement avec un pinceau à cuisine évidemment…(ça reste des conseils light les girls). On retourne ensuite 10 – 15 minutes et hop on se régale!
Soir
Petit tartare de thon, on le découpe le thon en mini morceaux, on ajoute des tomates tranchées en mini morceaux aussi, on assaisonne selon ses envies (ail, persil, basilic…) on ajoute un peu de jus de citron et le tour est joué!
On se régale avec une source légumineuse (aubergines, tomates au four, courgette, salade, maïs).

Vendredi:

Matin
On opte pour un bowlcake (très facile à faire : 2 minutes de cuisson).
Il nous faut des flocons d’avoine, un oeuf, du lait végétal, de la levure et un carré de chocolat pour les Fit gourmandes comme moi…
On mélange l’oeuf, les flocons, le lait, la levure et une dose de whey si on en a chez nous. On met le tout au micro onde 2 minutes et le tour est joué, on s’amuse ensuite avec différents toppings (fruits, chocolat, pâte à tartiner, beurre de cacahuètes…)

Midi
Incontournable classique, star des bobos chics, le Quinoa! On l’accompagne d’un steak 5% MG avec toujours une sauce légumineuse (selon ses envies, c’est vendredi quand même, on s’écoute).

Soir
Après cette dure semaine on opte pour un repas sain mais gourmand ou bien un GROS cheat-meal, oui on vous comprend les ladies…C’est le week-end on se fait donc plaisir ; mais on reste raisonnables. On garde ses objectifs en tête et on ne ruine pas tous ses efforts pour un simple excès de gras…

Astuces pour ne pas craquer durant la semaine:

Personnellement, j’adore manger sainement mais mon corps a besoin d’une source de sucre de temps à autres, pour éviter de craquer j’ai toujours du chocolat noir 70% voir 85% en réserve dans mes placards.. Un petit carré avec un thé et hop c’est reparti pour une diète bien tenue jusqu’au prochain écart.

On s’autorise tout de même des repas plaisir, je ne fonctionne pas par BIG cheat meal, je préfère m’octroyer des petits plaisirs que de m’empiffrer comme une goinfre en sachant que c’est LE grand jour de cheat et qu’il faut tout avaler aujourd’hui. Je souffre du ventre si j’opte pour cette méthode et je perds la notion du plaisir gustatif.

Alors vous l’aurez compris il est possible de se régaler tout en tenant une routine sportive donc ne perdez pas un instant et lancez-vous. 
Bon courage les ladies!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s